actions À VENIR PASSEES
© Maria Tsagkari
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
© Maria Tsagkari / photo Phoebe Meyer
Albi / Moulins Albigeois
Du 1er février 2016 au 27 mars 2016
Résidence d’artiste ETAC - Maria Tsagkari

Pour la deuxième année consécutive, le Centre d’art le LAIT participe au programme ETAC (Espace Transfrontalier d’Art Contemporain). En 2016, le principe de la résidence ETAC, à l’initiative de l’Eurorégion Pyrénées Méditérranée, est de réunir cinq artistes dans les centres d’art partenaires de l’action, pour développer les recherches artistiques. Avec l’appui des structures accueillantes, les artistes imaginent aussi des propositions novatrices à destination de différents publics.

Après avoir accueilli Mireia c. Saladrigues et Jennis Li Cheng Tien en résidence à Albi en 2015, nous avons maintenant le plaisir d’accueillir Maria Tsagkari, artiste grecque, vivant et travaillant à Athenes. Elle sera présente à Albi du 1er février au 27 mars 2016.

"Les projets de Maria Tsagkari (1981) ne sont pas fait pour durer. Ils mettent en scène en scène par métaphores les notions d’offre, d’action de grâce, de confiance, de foi dans ce qu’elles ont d’inaccessibles. Un jardin composé de huit cent fleurs différentes façonnées avec de la cendre de bois brûlé tel un modèle de pouvoir économique et social abritant toutes les sensibilités et aussi tous les déséquilibres, les empreintes d’une rencontre fortuite de deux anciens employés de l’usine à gaz d’Athènes, sur le site même qui a fermé ses portes, il y a déjà trente ans, un tapis de cendres inspiré de l’ Orient et de l’ Occident d’autant plus précieux qu’il est fait à la main et sur lequel l’artiste a ciselé le mot "merci" en lettres sombres, … Les installations de Maria Tsagkari éclairent jusqu’au bout la futilité d’une mise en oeuvre souvent laborieuse puisqu’en en denier lieu, elles sont livrées ou détruites par un public impliqué et consentant." (http://hyam.fr/arret-sur-images-12-maria-tsagkari/)

Maria Tsagkari présentera une partie du fruit de ses recherches, The New Green (projet en cours) dans l’exposition Souviens-toi du temps présent, à compter du 25 mars.

Voir le site de Maria Tsagkari

Suivre les résidences d’artistes sur le blog de ETAC