conférences À VENIR PASSEES
© Rachel Whteread
Albi / Musée Toulouse Lautrec
Lundi 1er avril 15:00-16:30
La bonne posture est celle que l’on peut tenir...
… bâtisseur & démolisseur
Par Christian Pallatier

POSTURES D’ARTISTES !

Par Christian Pallatier, historien de l’art, critique et directeur de l’association Connaissance de l’art

La bonne posture est celle que l’on peut tenir indéfiniment ! Combien de temps peut-on tenir debout, marcher sans douleur ou peindre sans bouger ? Pour l’artiste comme pour nous, le facteur temps semble épuiser la « bonne posture », que l’on soit pince-sans-rire, franc-tireur, bâtisseur, iconoclaste ou philanthrope…

Pour cette nouvelle saison, nous avons pris le parti de figer les artistes dans telle ou telle attitude. Mais si l’on est attentif, la logique les fait, en moins de temps qu’il n’en faut pour se détendre, se retrouver dans la posture suivante. Contorsionnistes, ils ne perdent jamais l’occasion de nous emmêler les pinceaux et de brouiller les pistes. Mesdames, Messieurs les artistes, prenez la pause un instant ! L’image restera volontairement floue pour éviter tout jugement définitif et absolu.

Accessible, chacun de ces rendez-vous pourra sembler ludique, mais n’en sera pas moins fécond. Ensemble, ils révéleront la richesse des propositions des artistes contemporains et en appelleront à votre propre façon de percevoir, sans jamais s’interdire les retours dans l’histoire de l’art et la convocation d’autres domaines que celui de l’art proprement dit. Prendre ces rendez-vous, c’est choisir d’aborder l’art avec simplicité, sans simplification. En position !

Lundi 1 avril 2019 : … bâtisseur & démolisseur
De 15h à 16h30

Certains artistes décident de vivre une marginalité choisie. Cette marginalité s’exprime par l’architecture. Ils partent à la recherche de l’esthétique d’un lieu idéal et leurs constructions gagnent une valeur spirituelle, voire presque d’être. Homme ou femme-maison, Absalon, Louise Bourgeois, Jean-Pierre Raynaud, Kurt Schwitters et bien d’autres… inaugurent une poétique de l’œuvre totale, liant étroitement le personnel et l’universel avec l’architecture, la sphère intime et le chaos destructeur.
Ce fantasme de lieu idéal s’accompagne parfois du désir de protection des agressions du monde extérieur, la maison devient alors un véritable bunker. Parallèlement à ces logiques, d’autres artistes s’appliquent durablement à analyser le rapport entre l’espace construit et l’individu (labyrinthes, moulages d’espaces, découpages, démolition), ainsi que les interactions entre le lieu et la perception. Ils créent des installations où le spectateur est invité à affronter ses peurs, éprouver ses superstitions et questionner ses croyances.
Ce corpus d’artistes constructeurs, de Daniel Buren à Pedro Cabrita-Reis, d’Antonio Gallego à Tadashi Kawamata, développent des pratiques singulières de l’architecture et suggèrent des passages vers des dimensions plus immatérielles. Lorsque les artistes prennent la posture du bâtisseur / démolisseur, le monde se hérisse de chicanes et les gravats s’amoncellent !

Artistes : Jean-Pierre Raynaud - Rachel Whiteread - Gregor Schneider…

Auditorium du musée Toulouse-Lautrec
Palais de la Berbie - 81000 Albi
Tous les 1ers lundis du mois, de 15h à 16h30

Tarifs :
Tarif plein : 7 € la conférence
Tarif réduit : 5.50 € la conférence pour les Amis des Musées (Albi-Castres), étudiants, demandeurs d’emploi
Tarif groupe scolaire (sur inscription) : 52 €

150 places disponibles

Renseignements et inscriptions (uniquement pour les groupes scolaires)
09 63 03 98 84 - centredart@centredartlelait.com

05 63 49 58 97
http://www.musee-toulouse-lautrec.com