expositions EN COURS À VENIR PASSEES
© François Chaignaud
Exposition collective
Echos
du mercredi 18 avril 2012 au dimanche 3 juin 2012

Régine Chopinot, Gilles Moisset et Christian Bourigault, Cyril Collard et Angelin Preljocaj, Bob Wilson, Catherine Maximoff, Daniel Wiroth, Pascal Magnin, François Chaignaud, Emmanuelle Huynh et Nicolas Floc’h, Emmanuelle Huynh et Seiho Okudaira

Echos, pro­gramme de films de danse et d’art, pro­pose à tra­vers dix vidéos, un focus sur le dia­lo­gue qu’entre­tien­nent ces deux dis­ci­pli­nes depuis plu­sieurs décen­nies. La sélec­tion rete­nue s’oriente vers des pra­ti­ques de danse qui expé­ri­men­tent plus par­ti­cu­liè­re­ment l’espace et la créa­tion cho­ré­gra­phi­que, et des pra­ti­ques d’art contem­po­rain qui explo­rent des aspects tra­di­tion­nel­le­ment réser­vés au spec­ta­cle vivant.

Les deux heures de pro­gramme regrou­pent dif­fé­rents for­mats de films : cap­ta­tions de pièces, créa­tions audio­vi­suel­les, vidéo­clips et vidéo­per­for­man­ces.

- K.O.K de Régine Chopinot, cap­ta­tion de la pièce (1989)
- La Peau de Gilles Moisset, avec Christian Bourigault, créa­tion audio­vi­suelle (1993)
- Les rabo­teurs de Cyril Collard et Angelin Preljocaj, créa­tion audio­vi­suelle (1988)
- La femme à la cafe­tière de Bob Wilson, créa­tion audio­vi­suelle (1989)
- Daïté de Catherine Maximoff, vidéo-clip (2001)
- Erè mèla mèla de Daniel Wiroth, vidéo-clip (2001)
- La Habanera de Pascal Magnin, vidéo-clip (2001)
- La culture des indi­vidu.e.s de François Chaignaud, cap­ta­tion de la per­for­mance et remix
- La feuille, Emmanuelle Huynh et Nicolas Floc’h, per­for­mance (2010)
- Shinbaï, le Vol de l’âme, Emmanuelle Huynh et Seiho Okudaira, cap­ta­tion de la pièce (2010)

Box des Moulins 41 rue Porta 81000 Albi

ressources

Communiqué de presse, 500.3 ko

partenaires

En partenariat avec l’ADDA Tarn, la galerie Yukiko Kawase, Paris et le CNDC Centre national de danse contemporaine Angers, Centre chorégraphique national, École supérieure de danse contemporaine, Direction Emmanuelle Huynh.