expositions EN COURS À VENIR PASSEES
01_affiche forest
© Pierre-Jean Grattenois
0201
© Phoebe Meyer
0202
© Phoebe Meyer
0203
© Phoebe Meyer
0204
© Phoebe Meyer
0205
© Phoebe Meyer
0206
© Phoebe Meyer
0207
© Phoebe Meyer
0208
© Phoebe Meyer
0209
© Phoebe Meyer
0210
© Phoebe Meyer
0211
© Phoebe Meyer
0212
© Phoebe Meyer
0213
© Phoebe Meyer
0214
© Phoebe Meyer
0215
© Phoebe Meyer
0216
© Phoebe Meyer
0217
© Phoebe Meyer
0218
© Phoebe Meyer
Fred Forest
Flux & Reflux La caverne d’internet
du samedi 2 juillet 2011 au dimanche 30 octobre 2011

PARTICIPEZ AU PROJET de Fred FOREST sur ce site et REJOIGNEZ-NOUS VITE POUR PARTAGER CETTE UNIQUE CYBER EXPÉRIENCE ARTISTIQUE !
http://www.flux-et-reflux.org

Pionnier de l’art vidéo, de l’art des médias et des réseaux, Fred Forest, né en 1933, initie dans les années 70 le concept d’art socio­lo­gi­que, puis dans les années 80 celui d’esthé­ti­que de la com­mu­ni­ca­tion. L’ensem­ble des dis­po­si­tifs ou des métho­des d’inter­ven­tion sur le social cons­ti­tue son ter­rain de recher­ches. La dimen­sion éthique et esthé­ti­que se rejoi­gnent pour placer l’humain au cœur de sa démar­che notam­ment par l’impli­ca­tion de divers publics dans ses actions. Sa pra­ti­que est celle d’actions inter­fé­rant dans les sys­tè­mes de com­mu­ni­ca­tion. La ques­tion de la mémoire est omni­pré­sente.

Découvrez Fred Forest : http://www.fred­fo­rest.org/ et son WEB NET MUSEUM, musée dyna­mi­que à voca­tion inter­na­tio­nale : http://www.web­net­mu­seum.org/ /

Son projet pour les Moulins inter­roge la caverne de Platon à l’heure d’Internet. Les ombres que les hommes de la caverne pren­nent pour la réa­lité dans l’allé­go­rie de Platon, sont trans­po­sées sous des formes contem­po­rai­nes, par une mise en scène de la déam­bu­la­tion du public et de leurs ombres, de textes et de pro­jec­tions vidéos fonc­tion­nant alter­na­ti­ve­ment. D’autres ombres et par­ti­ci­pa­tions arri­vent par le réseau de connexions inter­net dans le monde. En effet un kit de connexion, sous la forme d’un studio d’enre­gis­tre­ment mini­mal et d’un mode d’emploi, est pro­posé aux 120 Instituts Français dans le monde, en col­la­bo­ra­tion avec l’Institut Français à Paris, ainsi qu’à d’autres lieux, comme les expo­si­tions en cours de Fred Forest à New York et Sao Paolo. Un double réseau est ainsi activé, par la pré­sence phy­si­que des visi­teurs dans l’expo­si­tion aux Moulins et par celui, vir­tuel, des publics connec­tés.

Fred Forest élabore un gigan­tes­que réseau mon­dial, dont les par­ti­ci­pants vir­tuels et réels don­nent forme à l’expo­si­tion, connexion par connexion. L’artiste a pensé son projet comme un scé­na­rio dont les acteurs par­ti­ci­pants réa­li­sent le film en le renou­ve­lant cons­tam­ment. Cette créa­tion col­lec­tive est une méta­phore d’une dyna­mi­que démo­cra­ti­que. Un che­mi­ne­ment à l’image d’une plon­gée ini­tia­ti­que dans le ventre d’une société carac­té­ri­sée par l’infor­ma­tion.

Commissariat : Jackie-Ruth Meyer

Vernissage le 1 juillet à 18h30 aux Moulins

Moulins Albigeois - 41 rue Porta – 81000 Albi
Ouvert du mer­credi au diman­che de 14h à 19h - Fermé les lundi, mardi et jours fériés.

ressources

CP Flux & reflux, 1.9 Mo

DP Flux é reflux, 4.5 Mo

partenaires

Avec le soutien du DICRéAM Ministère de la culture et de la communication, CNC.

En partenariat avecE-TERA / Kiwi, Cie des Composeurs, Mobotix, Darty, Association Le Fil, GMEA - Centre National de Création Musicale d’Albi-Tarn

Remerciements à Alain Monty, dresseur du centre d’éducation canine de Nice St Isidore et Rocco le Rottweiller, Hôtel Mercure Albi, Cave de Labastide de Levis, Marie Catalogne, chambre d’hôtes Les Platanes.

Avec la complicité de Institut Français, Residency Unlimited, Cuchifritos Gallery, Université de Brasilia, UNESP, Universidade Estadual Paulista “Julio de Mesquita Filho”, Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, Académie Libanaise des Beaux-Arts de Beyrouth, DUPLEX/Galerija10m2