expositions EN COURS À VENIR PASSEES
Pedro Barateiro - The Opening Monologue

[fr]En ces temps d’accès limi­tés aux oeu­vres, Pedro Barateiro offre un accès tous publics à l’œuvre vidéo pré­sen­tée dans Persona Everyware : The Opening Monologue

Cliquez sur l’affi­che du film pour accé­der à la vidéo

La vidéo "The Opening Monologue" est cons­truite autour d’un récit cir­cu­laire, non hié­rar­chi­que, un flot de mots qui ten­tent de résis­ter aux forces colo­ni­sa­tri­ces du son et de l’image. Écrit comme un poème, le texte est dit par une voix mani­pu­lée, quel­que part entre l’humain et la machine, recou­verte de sons d’ambiance, de bruits de mani­fes­ta­tions et d’un événement sur tapis rouge. Les GIF (Graphics Interchange Format) for­ment la matière pre­mière visuelle de cette vidéo. Rappelant for­mel­le­ment les débuts du cinéma, ces images en mou­ve­ment sac­cadé font indi­rec­te­ment écho à la voix robo­ti­que, mono­corde, qui guide le récit.

Prenant la forme d’ins­­tal­­la­­tions, de vidéos ou de per­­for­­man­­ces, le tra­­vail de Pedro Barateiro offre une vision de l’état de la culture occi­­den­­tale à l’ère du capi­­ta­­lisme tardif : il aborde notam­­ment la façon dont les struc­­tu­­res économiques façon­­nent et se nour­­ris­­sent de notre vie quo­­ti­­dienne, nos com­­por­­te­­ments, notre voca­­bu­­laire et nos ima­­gi­­nai­­res. À partir d’images tirées de la culture popu­­laire, de faits his­­to­­ri­­ques, de textes lit­­té­­rai­­res et théo­­ri­­ques ou encore d’objets glanés dans dif­­fé­­rents contex­­tes, Pedro Barateiro sonde les rela­­tions et la cir­­cu­­la­­tion entre la poli­­ti­­que et la fic­­tion, l’ora­­lité et l’écriture, le corps et le corps poli­­ti­­que, ins­­cri­­vant ses oeu­­vres dans une lec­­ture cri­­ti­­que des récits néo­­co­­lo­­niaux et des effets de la glo­­ba­­li­­sa­­tion.

Pedro Barateiro a notam­ment béné­fi­cié d’expo­si­tions mono­gra­phi­ques à Netwerk, (Aalst), à Basement Roma (Rome), à Néon (Lyon), à REDCAT (Los Angeles) ou au Museu Colecção Berardo (Lisbon). Il a également par­ti­cipé à nom­breu­ses expo­si­tions col­lec­ti­ves et à plu­sieurs bien­na­les inter­na­tio­na­les (Sharjah, São Paulo, Berlin, Sydney, Busan). Il a étudié à la Malmö Art Academy et à Maumaus (Lisbonne). Il dirige l’artist space Spirit Shop et est cofon­da­teur de l’artist run space Parkour (Lisbonne).

Page Facebook de Pedro Barateiro

Page ins­ta­gram de Pedro Barateiro

Exposition du 8 février au 20 sep­tem­bre 2020

partenaires

L’exposition bénéficie du soutien financier du Fonds Mondrian.