expositions EN COURS À VENIR PASSEES
© Dominique Blais - Octobre 2020. Photo Bruno Bouyrat
© The Shelf Company
Dominique Blais - D’un temps à l’autre
Du 23 janvier au 21 février 2021

Attention ! La date d’ouver­ture de l’expo­si­tion est déca­lée. Nous sommes tou­jours en attente d’une date de réou­ver­ture pro­chaine.

À l’occa­sion de la pre­mière rési­dence croi­sée entre le centre d’art Le Lait et le GMEA, et avec la volonté affir­mée de croi­ser arts visuels et arts sono­res, les deux struc­tu­res albi­geoi­ses ont accueilli l’artiste Dominique Blais en rési­dence de créa­tion du 12 au 30 octo­bre 2020, en vue d’une expo­si­tion qui se dérou­lera au centre d’art du 23 jan­vier au 21 février 2021.

Depuis plus de dix ans, la démar­che artis­ti­que de Dominique Blais (né en 1974 ; vit et tra­vaille à Paris) ques­tionne de manière trans­ver­sale les fron­tiè­res des per­cep­tions visuelle et audi­tive. Prenant la forme de dis­po­si­tifs et d’ins­tal­la­tions, ses œuvres établissent des scé­na­rios où se conju­guent maté­riel et imma­té­riel, visi­ble et invi­si­ble, audi­ble et inau­di­ble, au tra­vers de médias hété­ro­gè­nes.

Son tra­vail entre­tient un rap­port au son, maté­riau qui, sans être exclu­sif, en cons­ti­tue un élément pré­pon­dé­rant. Ses réflexions concep­tuel­les et esthé­ti­ques por­tent sur les flux, pré­sents dans notre quo­ti­dien tout en pou­vant se révé­ler imper­cep­ti­bless : ses œuvres fonc­tion­nent comme des révé­la­teurs de ces énergies invi­si­bles au tra­vers de maté­riaux et tech­ni­ques variés. Aussi, la dimen­sion contex­tuelle, avec une prise en compte spé­ci­fi­que de l’espace et du temps, est un vec­teur déter­mi­nant de sa pra­ti­que.

Dans le cadre de sa rési­dence croi­sée entre le GMEA, centre natio­nal de créa­tion musi­cale, et Le Lait, centre d’art contem­po­rain d’inté­rêt natio­nal, Dominique Blais a déve­loppé un projet qui inter­roge les deux struc­tu­res au tra­vers de leurs espa­ces (spa­tial, tem­po­rel, phy­si­que, acous­ti­que...) res­pec­tifs. Attentif à l’his­toire des lieux, à l’empreinte du temps, aux maté­riaux et au maté­riel, il a pra­ti­qué à Albi une forme d’enquête sur les lieux et les struc­tu­res qui l’ont accueilli. L’expo­si­tion qui en résulte pro­pose un ensem­ble d’œuvres sono­res et visuel­les, arti­cu­lées autour de la notion de « tran­si­toire », qui met­tent en pers­pec­tive la mémoire, les flux, la sub­ti­lité poé­ti­que de quel­ques détails archi­tec­tu­raux, ou encore la part d’ invi­si­bi­lité qui cons­ti­tuent l’iden­tité de ces lieux et struc­tu­res. Le regard exercé de Dominique Blais nous invite, au tra­vers d’exem­ples sin­gu­liers, à réen­vi­sa­ger notre envi­ron­ne­ment d’une manière plus glo­bale, en se mon­trant atten­tif aux dif­fé­ren­tes cou­ches qui cons­ti­tuent le réel.

Parmi ses nom­breu­ses expo­si­tions et rési­den­ces, Dominique Blais a notam­ment exposé au Carré, scène natio­nale et centre d’art contem­po­rain de Château-Gontier, au FRAC Franche-Comté, au MAC/VAL à Vitry-sur-Seine, au Parvis à Ibos, au Frac des Pays de la Loire ou encore au Palais de Tokyo à Paris. Il a par­ti­cipé à des expo­si­tions col­lec­ti­ves aux Abattoirs à Toulouse, à la FLAX Foundation à Los Angeles, au FRAC Bretagne, au Musée d’art contem­po­rain de Rochechouart et à la 14e Biennale inter­na­tio­nale d’art contem­po­rain de Lyon. Il est repré­senté par la gale­rie Xippas.

partenaires

En partenariat avec le GMEA - Centre National de Création Musicale d’Albi-Tarn