Pour fêter l'hiver, l'exposition Echos #5 - Nota Bene, en partenariat avec l'ADDA, à découvrir aux Moulins Albigeois jusqu'au 13 mars 2016. Visites commentées, ateliers de pratique artistique et d'écriture sont au programme. Le 10 février avec Patrick Lamouroux, rendez-vous Focus sur l'écriture du mouvement ; le 14 février, Plongée sonore #4 de l'Amour... Christian Pallatier inaugure lundi 1er février un nouveau cycle de cours d'histoire de l'art contemporain au musée Toulouse-Lautrec ; la question de la Beauté ouvre le bal. Retrouvez aussi Stefania Meazza au cinéma Vertigo à Graulhet, le jeudi 18 février à 14h30, elle présentera la collection Gilbert et Lila Silverman (New York). Ce soir, vendredi 29 janvier, vernissage d'Echos #5 - Nota Bene, la danseuse Valeria Giuga et l'auteur Jean-Michel Espitallier pour la Compagnie Labkine donneront une performance à 19h ; à très bientôt.

Visuel entête : Lili Reynaud Dewar, extrait de la série de 3 vidéos "I am intact and I don't care", 2013
 
Je me performe donc je deviens ce que je performe

Lili Reynaud Dewar
En cours
 

Lili REYNAUD DEWAR, What a pity you're an architect, Monsieur.
You'd make a sensational partner (After Josephine Baker)
(detail), de l'ensemble Some Objects Blackened and A Body Too, vidéo, muet, 4'09'', 2011, photo Galerie Mary Mary,
collection FRAC des Pays de la Loire
Exposition
Echos #5 - Nota Bene
Lili Reynaud Dewar
Cie Labkine
Commissariat : Jackie-Ruth Meyer et
Nathalie Auboiron
Pour la cinquième année consécutive, le Centre d'art Le LAIT et l'ADDA du Tarn croisent arts plastiques et danse. L'exposition donne lieu à des ateliers de danse et d'arts plastiques à destination des jeunes publics dont les élèves du Conservatoire de danse.

Cette édition confronte une œuvre de Lili Reynaud Dewar et une intervention de la Compagnie Labkine, sur le thème de l'hommage à des figures historiques, la transmission de leur mémoire et leur actualisation.

Lili Reynaud Dewar, (née en 1975, vit et travaille à Grenoble), a déjà une reconnaissance internationale remarquable. Son travail s'inspire des cultures alternatives et féministes, au travers de figures historiques transgressives, auxquelles elle rend hommage en les rechargeant de sens. Sa pratique, au croisement de la performance, de la vidéo et de l'installation, interroge les questions identitaires, les formes de domination et de résistance, l'espace domestique et l'inscription du corps dans les espaces publics et intimes, notamment par la danse.

Dans l'installation « What a pity you're an architect Monsieur. You'd Make a Sensational Partner », prêtée par le FRAC des Pays de la Loire, l'artiste convoque les chorégraphies de Joséphine Baker, danseuse afro-américaine. Le titre fait référence à une phrase destinée à Le Corbusier. Lili Reynaud Dewar lie ici architecture, danse, sculpture et film, à de petites histoires, intimes, des références à la violence et à la séduction.

La compagnie Labkine, crée en 1998, active à l'échelle nationale, revisite et actualise des œuvres du répertoire moderne et contemporain. En 2016, la compagnie créée le spectacle « Has been » dans lequel elle déchiffre et analyse « The Cobra » de Ruth Saint Denis (1906), « The crossing » d'Isadora Duncan (1923) et « L'Après midi d'un faune » de Kurt Joos (1966).

Pour le vernissage, la Compagnie propose une performance à partir d'extraits du spectacle, par la danseuse Valéria Giuga et l'écrivain poète Jean Michel Espitallier. Les sources textuelles du spectacle et des partitions en cinétographie Laban seront également présentées au Centre d'art.
Du 30 janvier au 13 mars 2016

Vernissage le 29 janvier à 18h30
Performance dansée par la Cie Labkine à 19h
Moulins Albigeois
41 rue Porta - 81000 Albi

Ouvert du mercredi au dimanche
de 13h à 18h

centredart@centredartlelait.com
www.centredartlelait.com
Renseignements : 09 63 03 98 84
En collaboration avec l'ADDA du Tarn et en partenariat avec le FRAC Pays de la Loire.
Focus : Les écritures du mouvement
Rendez-vous Focus - Les écritures du mouvement : la danse se note, se lit et s’interprète

Présentation et discussion avec Patrick Lamouroux, conseiller pédagogique départemental en EPS & Danse

Mercredi 10 février de 18h à 20h
Moulins Albigeois, 41 rue Porta, 81000 Albi


De l’écriture du mouvement à la transmission de la danse, un éclairage sur les choix des chorégraphes

En regard des partitions Laban, exposées dans Echos #5 – Nota Bene, le Centre d’art programme un rendez-vous Focus avec Patrick Lamouroux, pour engager ensemble une discussion sur la question de la transmission en art et plus particulièrement en danse, et sur ses enjeux.

Pourquoi écrire la danse ? En une heure de présentation dense et riche d’illustrations, Patrick Lamouroux, conseiller pédagogique départemental EPS & Danse, introduira ce qui constitue le langage de la danse, conçue comme une pensée mise en acte dans un temps et un espace donné, avec ses paramètres et matériaux spécifiques. Il reviendra sur différents systèmes de notation qui ont traversé l’histoire, et dont certains sont encore utilisés ou ré-activés par des artistes avant de mettre en perspective le système de notation développé par Laban.

Comment transmettre la danse ? Nous verrons ainsi que l’écriture du mouvement a toujours existé, et qu’elle s’est complexifiée avec la danse contemporaine qui a déconstruit certains codes.
La partition écrite ou la captation vidéo restituent en partie les intentions du chorégraphe, mais ne peuvent rendre compte de sa pensée, de ses émotions, de son intention profonde… Cette part s’échange notamment au moment de la création, dans le dialogue qui s’instaure entre le chorégraphe et les danseurs. Poser la question de la transmission c’est donc poser la question de l’interprétation et de ce qui définit la danse.

De Merce Cunningham, à Jackson Pollock ou à Trisha Brown.., nous verrons comment des artistes plasticiens ou chorégraphes se sont saisis de cette question de l’écriture du mouvement, pour l’amener vers d’autres horizons ; et comment l’étude de la danse (sa mise à distance) permet de comprendre les ressorts et les enjeux de la danse contemporaine ...

Entrée libre
Visite pédagogique
Mercredi 22 février à 17h : Visite Enseignants

Préparation des visites accompagnées de l'exposition, avec Hélène Lapeyrère, responsable du service des publics.

Gratuit
Visites commentées
Visites commentées en famille, mercredi 3 février à 15h

Visites tous publics jeudi 25 février à 17h

Visites commentées à la demande et visites de groupes sur rendez-vous auprès d'Hélène Lapeyrère : 06 27 40 10 86 ou helene.lapeyrere@centredartlelait.com

Atelier d'écriture
Inscrivez-vous dès aujourd'hui aux ateliers d'écriture menés par Marie Carré, de l'association Yaksa Productions.

Trois heures pour se délecter de la démarche de l'artiste et l'explorer avec ses propres mots... pour concilier art et littérature, vous étonner, vous amuser, vous réconcilier avec l’art et les mots, triturer les phrases comme une matière sensible et sonore.

Dimanche 7 février de 15h à 18h

Tarif plein : 15 €
Tarif réduit : 10€

Inscription souhaitée avant le 5 février


Réservation : 06 27 40 10 86 ou helene.lapeyrere@centredartlelait.com
Photos Yaksa Productions.
Atelier de pratique artistique
Atelier de pratique artistique le mercredi 2 mars de 15h à 16h30

Tarifs : 8 € par enfant (à partir de 4 ans), gratuit pour les parents.

Un moment de pratique artistique inédit pour se faire plaisir, comprendre mieux l'art contemporain et découvrir l'exposition.
Nouveau cycle de cours à Albi
Un nouveau cycle de cours est programmé entre février et juin 2016 au musée Toulouse-Lautrec, toujours le premier lundi du mois, de 15h à 16h30:

L'art contemporain expliqué à ma mère

Par Christian Pallatier, historien de l'art, commissaire d'exposition et directeur de l'association Connaissance de l'art.

Après avoir exploré les grandes capitales mondiales, les entrelacements des pratiques artistiques, les rapprochements entre art, économie, social et environnement, les médiums de l'art..., les conférences proposées cette année par l'association Connaissance de l'art, portent un regard sur l'évolution de certaines notions universelles en art contemporain, telles que la Beauté, l'enfance, le genre féminin et masculin, la mort.

Chaque conférence consacrera un épisode de 26 minutes aux principaux groupes, mouvements et tendances de l’art depuis 1945.

.......................

Lundi 1er février de 15h à 16h30
VÉNUS BEAUTÉ : QU’EST-CE QUI EST BEAU ?


Le poids des apparences : du physique dans l’art en particulier
Le feuilleton : « les années 1945-55 »

Qu’est-ce qui est beau ? Tout le monde convient aujourd’hui qu’une œuvre peut prendre la forme qu’elle souhaite, utiliser les matériaux les plus divers, si elle touche le spectateur par sa “beauté“. Mais de quelle beauté parle-t-on ? D’une beauté intérieure, mystérieuse, intraduisible, d’une beauté plastique, d’une beauté technique, ou tout cela à la fois ? S’il semble que l’idée de beauté dans l’art ait perdu sa toute puissance, elle n’en reste pas moins un concept toujours actif.
De la même façon, le corps s’est émancipé des canons de beauté et chacun semble être libre de ses choix physiques et vestimentaires. Conjointement, en nous faisant vivre sous l’empire de la beauté et dans le culte de l’apparence physique, les médias ne cessent de fixer de nouveaux critères toujours plus contraignants. Notre enveloppe reflète-elle donc la vérité de ce que nous sommes? Le corps n’est-il qu’un produit publicitaire de nous-mêmes ?

De Matthew Barney à Vanessa Beecroft, Yves Klein, Mariko Mori, ORLAN, Cindy Sherman, Rosemarie Trockel, MarkWallinger...

.......................

Pour télécharger le communiqué de presse du cycle de cours de Christian Pallatier (de février à juin), cliquer ici.

Pour tout renseignement complémentaire, merci de vous adresser à Murielle Edet : murielle.edet@centredartlelait.com / 06 72 82 22 78
Matthew Barney, CREMASTER 4, 1994, Production still ©1994 Matthew Barney Photo: Michael James O’Brien Courtesy Gladstone Gallery, New York and Brussels; ORLAN, Masque de société d¹initiation Fang Gabon et photo de femme Euro-Stéphanoise, 2002 (124 x 155,5 cm);Vanessa Beecroft - VB 6, 1996, performance
Conférence à Graulhet
Découvrir l’art contemporain à travers le parcours de grands collectionneurs

Par Stefania Meazza, historienne de l’art et critique, enseignante à l’Institut supérieur des arts de Toulouse

Qu’est-ce que les choix des collectionneurs nous révèlent sur l’histoire de l’art contemporain ?

Gottfried Honegger, artiste et collectionneur suisse, affirme qu’on ne décide pas de créer une collection, mais qu’on achète des œuvres d’art pour les posséder, pour vivre avec. La suite des pièces collectionnées constitue un miroir, une biographie imagée de leur propriétaire. Loin du cliché du spéculateur, du personnage mondain ou de la star de l’art contemporain, les collectionneurs accompagnent les artistes, en côtoyant leur travail et parfois en le rendant possible.

Jeudi 18 février de 14h30 à 16h
Cinéma Vertigo, 15 rue de la Mégisserie, Graulhet.


Collection Gilbert et Lila Silverman (New York)


La collection de Gilbert et Lila Silverman, commencée en 1977 et acquise en 2008 par le MOMA de New York, rassemble œuvres, documents, publications et autres objets des artistes Fluxus, collectés par les deux promoteurs immobiliers avec le support scientifique de Jon Hendricks. Elle constitue un formidable outil pour connaître l’histoire de ce mouvement, initié par l’artiste, galeriste et éditeur George Maciunas au début des années 1960.

Artistes présentés : groupe Gutai, Joseph Beuys, Giuseppe Chiari, Robert Filliou, Yoko Ono, Nam June Paik, Daniel Spoerri, Ben Vautier...

3 € le cours
Durée : 1h15

En partenariat avec la Ville de Graulhet, la communauté de communes Tarn et Dadou et le cinéma Vertigo à Graulhet
Enrico Natali, Gilbert and Lila Silverman with their children, Paul and Eric, Detroit, 1968; Andy Warhol, Brillo soap pads box, 1964, Collection of Gilbert & Lila Silverman; Fluxus Medicine. The Gilbert and Lila Silverman Fluxus Collection Gift, 2008. © 2011 Artists Rights Society (ARS), New York /ADAGP, Paris
 
Partenaires institutionnels conventionnés
La DRAC / Ministère de la Culture et de la Communication, le Département du Tarn, la Région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon et la Ville d’Albi.
Autres partenaires
Echos #5 - Nota Bene est une exposition organisée en partenariat avec le FRAC des Pays de la Loire et l'ADDA du Tarn.

Les cours d’histoire de l'art contemporain sont menés en partenariat avec le musée Toulouse-Lautrec, la Ville de Graulhet et le cinéma Vertigo

Les ateliers d'écriture sont menés en partenariat avec l'association Yaksa Productions.

Le Centre d'art fait partie des réseaux:
IKT - Association Internationale des commis­sai­res d’art contem­po­rain
DCA - Association française de développement des centres d'art
AIR DE MIDI - RÉSEAU ART CONTEMPORAIN EN MIDI-PYRÉNÉES
LMAC - Laboratoire des Médiations en Art Contemporain

Rejoignez-nous sur facebook !


Communication
06 08 86 56 04 / 09 63 03 98 84
murielle.edet@centredartlelait.com

Conformément à l'article 34 de la Loi "Informatique et Libertés" n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un e-mail à centredart@centredartlelait.com. Si vous ne souhaitez plus recevoir d'information répondez STOP