expositions EN COURS À VENIR PASSEES
© Jeremiah Day and Sebastian Bodirsky. Photo Phœbé Meyer
© Jeremiah Day. Photo Phœbé Meyer
© Jeremiah Day. Photo Phœbé Meyer
© Jeremiah Day. Photo Phœbé Meyer
© Jeremiah Day. Photo Phœbé Meyer
Jeremiah Day - "Si c’est pour les gens, ça doit être beau", dit-elle
Du 3 octobre 2020 au 10 janvier 2021

Artiste amé­­ri­­cain ins­­tallé à Berlin, Jeremiah Day réexa­­mine dans son tra­­vail les luttes poli­­ti­­ques et conflits récents, en révé­­lant leurs contex­­tes et traces sub­­jec­­ti­­ves. Pour ce faire, il a déve­­loppé une forme nar­­ra­­tive dans laquelle les réa­­li­­tés per­­son­­nelle et poli­­ti­­que s’entre­­mê­­lent, offrant ainsi une vision toute per­­son­­nelle de ces moments d’his­­toire par­­fois oubliés.

La sin­­gu­­la­­rité de sa démar­­che réside dans une appro­­che trans­­ver­­sale. Élève et col­­la­­bo­­ra­­teur régu­­lier de Simone Forti, l’une des pion­­niè­­res de la Post-Modern Dance, il a fait de la per­­for­­mance une pra­­ti­­que désor­­mais cen­­trale et struc­­tu­­rante. Depuis 2014, Jeremiah Day a en effet pré­­senté de nom­­breu­­ses per­­for­­man­­ces, qui com­­bi­­nent mou­­ve­­ment, impro­­vi­­sa­­tion, pho­­to­­gra­­phie et spoken word, afin d’abor­­der des sujets his­­to­­ri­­ques et poli­­ti­­ques uni­­ver­­sels, mais dans une pers­­pec­­tive intime et incar­­née.

Avec l’expo­­si­­tion « Si c’est pour les gens, ça doit être beau », dit-elle, Jeremiah Day sou­­haite pour­­sui­­vre et appro­­fon­­dir les réflexions enga­­gées dans ce tra­­vail de per­­for­­mance récent et explo­­rer une série d’événements sociaux, poli­­ti­­ques ou cli­­ma­­ti­­ques qui sou­­lè­­vent tous la même ques­­tion : de quelle manière par­­ve­­nir à un enga­­ge­­ment citoyen posi­­tif, en faveur du bien commun ? Avec ce projet, Jeremiah Day fait de l’art la base d’une intense réflexion sur la société civile, alors même que cette der­­nière semble plus divi­­sée que jamais.

Quel est la culture d’une démo­­cra­­tie mul­­tie­th­­ni­­que ? Qui sont « les gens » et com­­ment décri­­vent-ils, réflé­­chis­­sent-ils, com­­mé­­mo­­rent-ils et spé­­cu­­lent-ils sur leur situa­­tion et ce qui devrait être modi­­fié ou régi dif­­fé­­rem­­ment ? Les images et les mots (ou expo­­si­­tions et per­­for­­man­­ces) ont-ils quel­­que chose à appor­­ter à ces dis­­cus­­sions ? Autant de ques­­tions sou­­le­­vées par Jeremiah Day, dont le projet – débuté en début d’année à la Badischer Kunstverein (Karlsruhe) et anté­­rieur à la crise sani­­taire due au coro­­na­­vi­­rus et aux événements liés à l’assas­­si­­nat de George Floyd à Minneapolis – prend un tout autre sens aujourd’hui.

L’expo­­si­­tion à Albi réu­­nit un ensem­­ble d’œuvres récem­­ment pro­­dui­­tes, qui toutes évoquent des ras­­sem­­ble­­ments citoyens emblé­­ma­­ti­­ques et les pay­­sa­­ges contes­­tés dans les­­quels ils se dérou­­lent. L’appro­­che cho­­ré­­gra­­phi­­que et située de Jeremiah Day permet de mettre en lumière les expul­­sions et la perte d’espa­­ces auto-gérés à Berlin, ou l’émigration des îles Basket en Irlande à Springfield. Deux exem­­ples qui révè­­lent notre monde tel un puzzle hérité, un work in pro­­gress dans lequel notre rôle est encore incer­­tain, et nos capa­­ci­­tés pas encore clai­­re­­ment défi­­nies. Qu’il s’agisse du mou­­ve­­ment des droits civi­­ques en Alabama en 1965 ou des récen­­tes grèves étudiantes pour le climat por­­tées par le mou­­ve­­ment « Fridays For Future », chacun de ces événements a relayé et ampli­­fié le mes­­sage de citoyens dési­­reux de modi­­fier le cours de l’Histoire et de se défen­­dre contre l’injus­­tice.

Une pro­duc­tion iné­dite vient com­plé­ter cet ensem­ble, évocation des événements liés au projet de cons­truc­tion d’un bar­rage à Sivens.

Télécharger l’inter­view de Jeremiah Day et Antoine Marchand par Paul Keller, Radio Albiges : émission Atout Tarn du 2 octo­bre 2020

Jeremiah Day (né en 1974 à Plymouth (USA) vit et tra­vaille à Berlin. Il a étudié à UCLA (University of California in Los Angeles). Son tra­vail et ses per­for­man­ces ont été pré­sen­tées dans de nom­breu­ses ins­ti­tu­tions à tra­vers le monde, telles que la Badischer Kunstverein, Karlsruhe (2020) ; le M Museum, Louvain (2019) ; la Neuer Berliner Kunstverein, Berlin (2018) ; la Kunsthalle Wien, Vienne (2018) ; BAK, Utrecht (2017) ; le Musée d’Art Moderne de Varsovie (2016) ; CCA, Glasgow (2015) ; le MAXXI, Rome (2015) ; la Biennale de Liverpool (2014) ; Arnolfini, Bristol (2014) ; le Santa Monica Museum of Art (2014) ou le Centre George Pompidou, Paris (2014).
Il est repré­senté par les gale­ries Arcade (Londres) et Ellen de Bruijne Projects (Amsterdam).

Une publi­ca­tion, desi­gnée par Will Holder et dis­tri­buée par les pres­ses du réel, sera éditée à la fin du cycle d’expo­si­tions.

En écho à l’expo­si­tion, un événement dédié à la per­for­mance, inti­tulé The Opposite of Fatalism, est orga­nisé dans les locaux du centre d’art le samedi 26 sep­tem­bre 2020. Il réunit notam­ment Jeremiah Day, Claire Filmon, Adrian Schindler et Chicks On Speed.

autour de l'exposition

actions
Hôtel Rochegude, 28 rue Rochegude
Du 1er avril 2020 13:00 au 23 avril 2020 18:00
Jeremiah Day - Lettre ouverte au Conseil européen
événements
Albi, 28 rue Rochegude
Samedi 26 septembre 2020 17:00-22:00
The Opposite of Fatalism
événements
Albi, 28 rue Rochegude
Vendredi 2 octobre 2020 18:30-21:00
Vernissage - Jeremiah Day
visites
Albi, 28 rue Rochegude
Dimanche 4 octobre 2020 16:00-17:00
Visites commentées du dimanche
visites
13 rue de la République, Albi
Mercredi 14 octobre 2020 16:00-17:00
Visite découverte 13-25 ans
ateliers
Albi, 28 rue Rochegude
Mercredi 28 octobre 2020 10:00-12:00
Stage Fanzine
ateliers
Albi, 28 rue Rochegude
Jeudi 29 octobre 2020 10:00-12:00
Stage Fanzine
ateliers
Albi, 28 rue Rochegude
Vendredi 30 octobre 2020 10:00-12:00
Stage Fanzine
visites
Albi, 28 rue Rochegude
Mercredi 4 novembre 2020 17:00-18:00
Annulée - Visite enseignants
visites
Albi, 28 rue Rochegude
Dimanche 8 novembre 2020 16:00-17:00
Visites commentées du dimanche
événements
Albi, 28 rue Rochegude
Samedi 14 novembre 2020 19:00-23:00
Annulé - Nuit des Musées
visites
Albi, 28 rue Rochegude
Mercredi 25 novembre 2020 18:00-19:00
Annulée - Visite en occitan
événements
Albi, Hôtel Rochegude
Jeudi 26 novembre 2020 18:00-20:00
Rdv Atypik - Gestes artistiques / Gestes de citoyen
visites
Albi, 28 rue Rochegude
Dimanche 6 décembre 2020 16:00-17:00
Visites commentées du dimanche : visite chocolat !
visites
Albi, 28 rue Rochegude
Dimanche 10 janvier 16:00-17:00
Visites commentées du dimanche : visite chocolat !

partenaires

Avec le soutien de l’IFA, Institut für Auslandsbeziehungen.

Cette exposition est le fruit d’une collaboration avec la Badischer Kunstverein (Karlsruhe), le musée M (Louvain) et la Villa Romana (Florence).